Lucie Martin, la Data dans la peau

Publié le 25/02/2022 Par Meriteam

Pleinement engagés sur les sujets liés à la qualité de vie et au bien-être de nos collaborateurs, Meritis, s’engage depuis ses débuts à défendre la place des femmes dans un environnement encore majoritairement masculin.

Découvrez le portrait de Lucie Martin, Consultante Meritis en donnée.

Dans la tech, elle a trouvé sa place

Que faire quand on aime les maths mais qu’on ne sait pas quel métier exercer ? Pour Lucie Martin, la réponse est venue des bancs de Télécom Nancy : en s’orientant vers l’informatique, et plus particulièrement vers la spécialité « IA et gestion de masse de données ».

L’occasion de diversifier ses compétences mais aussi de balayer ses propres préjugés.

Parfois, on se met soi-même des barrières. Telle a été la réflexion de Lucie lorsque le directeur de Télécom Nancy et deux étudiantes lui ont présenté la branche Informatique alors même qu’elle passait les oraux d’admission de l’école. « J’avais cette image que la discipline était réservée aux geeks et peu ouverte aux femmes. Je me suis alors lancée dans cette aventure sans avoir de connaissances préalables en code, et j’ai pu compter sur les étudiants en DUT pour m’aider à combler mon retard. »

Diplômée en 2019, la promo de Lucie intégrait une vingtaine de jeunes filles sur 130 élèves. L’année suivante, elle en comptait un tiers.

Hier, la Data à petits pas…

À l’image de ses études, Lucie a mis à profit ses stages et ses premières expériences professionnelles pour identifier ses domaines de prédilection et trouver sa voie. Après diverses missions, notamment en développement ou dans la finance, son choix de carrière est fait et s’oriente vers l’analyse de données. En poste, elle n’hésite alors pas à quitter l’entreprise dans laquelle elle est pour trouver une mission qui lui correspond. Objectif atteint avec Meritis qu’elle rejoint en août 2021.   

« Par l’intermédiaire d’un ami, j’ai été contactée par un chasseur de tête. J’ai ensuite passé deux entretiens qui se sont très bien passés, mais le projet qui m’a été proposé correspondait tout à fait à ce que je souhaitais faire, à savoir travailler sur les données. »

… Aujourd’hui, à fond sur la Data

Six mois après son arrivée, Lucie Martin ne regrette pas d’avoir sauté dans le train de la Data… ni d’avoir rejoint Meritis. Elle travaille désormais en tant que consultante Données à la SNCF. Sa mission : collecter les données brutes au sein de fichiers divers (Excel, XML…), les transformer et les intégrer à la base de données qui servira à créer une application regroupant l’ensemble des circulations des trains en France. Bien que récemment arrivée au sein de l’équipe, elle s’est même déjà vu confier de nouvelles responsabilités afin de s’assurer de la bonne conduite des projets en cours pendant le congé maternité de sa responsable. 

« C’est très intéressant. Je ne m’ennuie absolument pas tant il y a de nouvelles choses à apprendre, notamment concernant l’administration des données. Il faut également gérer les migrations… Les jeunes talents ont ici beaucoup de responsabilités, c’est très enrichissant. En cas de besoin, je peux aussi contacter un expert pour lui poser toutes mes questions. On m’a même confié la tâche d’intégrer la dernière recrue à l’équipe. C’est très gratifiant. »

Le service intègre quatre femmes, dont trois recrutées ces derniers mois, preuve que la féminisation de la fonction Data avance à grande vitesse.

Tracer sa route

Lucie a beau être encore toute jeune diplômée, elle n’en manque pas moins d’ambitions. Ainsi, elle envisage d’ores et déjà certaines pistes d’évolution une fois sa mission actuelle terminée. Parmi lesquelles : un projet de reconnaissance d’images en cours de démarrage à la SNCF. De même, la présentation faite par le responsable Cloud de Meritis, Gaël Dupire, lui a donné envie de se renseigner davantage sur le sujet. Mais surtout, Lucie aimerait désormais développer le côté data engineer pour compléter ses connaissances.

« À Télécom Nancy, un étudiant à peine plus âgé que moi m’a fait découvrir le data engineering. Passionné par ce qu’il faisait, il était déjà une référence sur le sujet à l’école et un modèle pour nombre d’élèves. Quand j’ai cherché du travail, je l’ai donc appelé pour lui demander quelques conseils, entre autres pour refaire mon CV. Et il m’a bien transmis cette envie d’approfondir mes connaissances en engineering. »

L’anecdote Woman in Tech de Lucie Martin

« Il est important de pouvoir avoir un référent ou un modèle. Lorsque j’étais en stage, j’ai fait la connaissance d’un développeur Java qui était véritablement passionné. Il profitait de chaque opportunité, même dans les transports, pour se documenter sur les nouveautés ou créer de petits projets. Il se rendait très disponible et trouvait toujours une solution à mes problèmes. C’est un peu grâce à lui que j’ai décidé de devenir à mon tour une référence dans le domaine de la Data. »

Stop aux préjugés !

S’il y a bien une chose que Lucie a apprise et comprise, c’est qu’il n’y a aucune justification aux préjugés dans la tech, ni aucune raison d’avoir peur de se lancer dans l’informatique… même sans être une experte en code.

« Non, ce n’est pas réservé qu’aux hommes. Donc n’ayez pas peur d’emprunter cette voie. Les filles sont même souvent en tête de classe et ça ne pose aucun problème. Nous avons toute notre place en informatique comme dans la tech. »

« J’ai longtemps considéré le fait de multiplier les expériences professionnelles comme un échec. Aujourd’hui, je me rends compte à quel point elles m’ont permis d’apprendre. Il faut déculpabiliser l’échec. Au contraire, il vous permet souvent de mieux vous connaître et de trouver votre voie. »

Lucie Martin, Consultante Données chez Meritis