Meritis était l’invité de Time Series France

Publié le 08/07/2021 Par Meriteam

Une soirée digitale sur le thème de la
data et de l’innovation

Evènement Time Series France : Exploiter des données de navigation pour gagner les courses au large

Loïc VEYSSIERE était l’invité de Time Series France invitait  afin de présenter le projet Bateau Qui Vole et ses enjeux.

  • Comment les données de navigation sont exploitées lors des courses au large ?
  • Comment notre équipe de Data Scientists accompagne digitalement Sébastien Rogues ?

Loïc répond à ces questions et aborde techniquement les différents challenges du projet.

Un partenariat unique entre un Data Scientist et un navigateur professionnel

Le projet « Bateau Qui Vole » a débuté en 2019 suite à la rencontre de Gilles Duret, fondateurs de Meritis, et Sébastien Rogues, skipper du Multi 50 Primonial.

La volonté de Gilles Duret, mettre le savoir-faire IT de Meritis au service de la performance du trimaran de Sebastien Rogues.

Afin de rendre les bateaux dans la course au large plus performants, la gestion des données est un devenue un enjeu essentiel. En 2019 c’est la rencontre entre Gilles Duret, fondateur associé de Meritis, un cabinet de conseil en développement IT et Sébastien Rogues, skippeur du multi 50 Primonial et passionné par le digital, qui rend concret le projet du Bateau qui Vole.

Convaincus que le digital est le prochain grand levier de la performance dans la course au large ils s’associent pour « révolutionner » ce secteur en mettant le savoir-faire technique de Meritis au service de la performance du trimaran du skippeur. Présentation d’une technologie qui sera déployée en conditions réelles dès la Route du Rhum 2022.

« Il s’agit d’un projet totalement inédit par sa nature et son ambition. Avec l’aide de Meritis, nous sommes en train de créer à partir de l’inexistant une technologie qui va révolutionner la navigation de compétition et qui sera déployée en conditions réelles dès 2022 à l’occasion de la route du Rhum. C’est une grande fierté d’être au cœur de ce projet, d’autant que les premiers résultats de cette belle collaboration sont déjà très encourageants. »

Sébastien Rogues