Lenna Chemoul, adepte de la tech positive

Publié le 04/03/2022 Par Meriteam

Pleinement engagés sur les sujets liés à la qualité de vie et au bien-être de nos collaborateurs, Meritis, s’engage depuis ses débuts à défendre la place des femmes dans un environnement encore majoritairement masculin.

Découvrez le portrait de Lenna Chemoul Darmon, consultante Meritis et ingénieure en accompagnement à la transformation digitale chez L’Oréal.

Dans la tech, elle a trouvé sa place

Élève dans un collège et un lycée non mixtes, étudiante en licence dans une promo composée de 48 garçons pour seulement 2 filles, puis diplômée d’une école d’ingénieurs spécialisée en santé qui ne comptait que 5 garçons… Lenna Chemoul Darmon connaît bien le sujet de la mixité. Un manque de diversité qui ne l’a pas empêchée de réussir dans la tech. Son crédo : « Ne jamais rien lâcher ! » Difficile quand on est jeune d’avancer par soi-même, sans l’aide de son entourage. Heureusement, Lenna a pu s’appuyer sur son père, ingénieur en informatique, et sa mère, coiffeuse qui l’a toujours poussée à faire des études. « Après 7 ans dans un environnement non mixte, intégrer la licence de sciences de l’ingénierie a été un vrai changement, surtout dans la façon de penser. Donc on se pose nécessairement la question de savoir si ce milieu est vraiment fait pour nous alors qu’il n’y a aucune raison. » Une fois, sa licence en poche, direction l’ISBS Paris Est Créteil où elle obtient son diplôme d’ingénieure Biomédical et Santé en 2018. Avec une envie : participer à améliorer la vie des patients et faciliter le travail des professionnels de santé. « L’innovation m’a toujours impressionnée. Ce qui me passionne, c’est de mettre à profit les nouvelles technologies pour améliorer le confort de vie. »

Suivre sa voie et ses envies

Après son stage de fin d’études effectué chez Dassault Systèmes – elle a notamment travaillé sur la reconstitution d’un cœur en 3D –, Lenna se voit proposer un poste dans la branche Automobile de l’éditeur français. Opportunité qu’elle refuse pour rester dans le domaine de la santé. Et bien lui en a pris : elle est alors contactée par Meritis pour travailler sur un projet de brosse connectée chez L’Oréal. 2 ans ½ et un congé maternité plus tard, Lenna a entamé en novembre 2021 sa 2e pour le leader mondial de la beauté, au sein d’un laboratoire de transformation digitale.

« En tant que femme, en particulier lorsque l’on devient maman, nous nous mettons souvent davantage de pression que les hommes, notamment lorsqu’il faut partir plus tôt pour aller chercher les enfants. Avoir un enfant peut être un frein… mais on se le met souvent soi-même. Donc foncez et ne vous freinez pas. Oui, il est tout à fait possible de conjuguer vie professionnelle et vie personnelle, même en étant parent. C’est juste une question d’organisation. Alors même s’il y a davantage d’hommes que de femmes dans la tech, vous pouvez atteindre vos objectifs. »

… Accompagner la transformation digitale

Aujourd’hui, Lenna accompagne les collaborateurs vers un changement en profondeur de leurs habitudes et outils de travail. En effet, le groupe entend capitaliser sur la masse de données produites dans ses laboratoires mais jusque-là non consolidées. Désormais, place à de nouveaux outils qui vont permettre de centraliser et de tracer les données.

Autre facteur de satisfaction pour Lenna : le côté transverse de la mission qui lui permet d’appréhender des manières de travailler, des cultures et des profils extrêmement variés d’un laboratoire à l’autre. « Ce pont entre les personnes est très intéressant et enrichissant car je vois toute la diversité qu’il y a au sein de l’entreprise. »

« Les pratiques sont bien ancrées depuis des années, ce qui rend la conduite du changement clé. On accompagne vraiment les laboratoires dans leur transformation, on les pousse à exprimer leurs besoins pour mieux les comprendre, les aide à accélérer la mise sur le marché… Ce qui me plaît dans cette mission, c’est qu’elle correspond vraiment à mes envies, à savoir : apporter des solutions et faciliter la vie des personnes. »

La mixité dans la tech

Par son parcours, Lenna Chemoul Darmon est une spectatrice privilégiée de la mixité dans le secteur des nouvelles technologies. Au-delà de ses études, elle a pu observer des différences notables, dans un sens comme dans l’autre, selon le domaine d’activité. Ainsi, si la majorité des effectifs chez L’Oréal sont composées de femmes, le secteur automobile dans lequel travaille son père est quant à lui fortement masculin. Et entre les deux, il y a des sociétés comme Meritis dans lesquelles la mixité et la diversité sont plus abouties.

« Le secteur de la tech est encore très sectaire. Ce qui est appréciable chez Meritis justement, c’est que c’est très mixte… même si la plupart des consultantes sont chez L’Oréal ! Mais il y en a aussi à la SNCF , parmi les data scientists… Donc ça évolue dans le bon sens. »


L’anecdote Woman in Tech de Lenna Chemoul Darmon

« Ne vous laissez pas faire et ne laissez jamais qui que ce soit vous dire que ne savez pas programmer parce que vous êtes une fille. » Voilà ce que s’est dit Lenna Chemoul Darmon lorsqu’en licence, elle a été confrontée au sexisme d’un professeur de l’université Paris Est Créteil. « Alors que nous étions les deux seules filles de la promo, notre professeur de programmation en langage informatique nous a un jour interpellées parce que nous n’arrivions pas à faire un exercice : ‘‘Vous savez bien vous servir d’une machine à laver, non ? Et bien, la programmation, c’est pareil.’’ » Mise au courant de cette affaire et d’autres faits de sa part, la direction de l’université a alors pris la décision de renvoyer l’enseignant. Et Lenna et son amie ont toutes deux été diplômées !

Poursuivre ses rêves

Dassault, L’Oréal, mais aussi Technion – Israel Institute of Technology… Lenna Chemoul Darmon affiche déjà une belle expérience au sein de grandes organisations. Mais elle ne manque pas d’ambition pour autant. Au contraire. Dans quelques années, elle aimerait investir l’univers des startups pour participer à un projet d’innovation en santé : impression d’organes en 3D, exosquelette, équipements High Tech…

« Il faut choisir la stratégie la mieux adaptée pour l’acte chirurgical à venir, intégrer un grand nombre de composantes et ne pas se cantonner à une seule tâche. Ça va bien au-delà d’un simple projet technologique. On participe vraiment à améliorer la vie sans être un acteur direct de la médecine. Ce serait une vraie fierté. »

« Ma mère m’a beaucoup poussée à être indépendante et, en ce sens, m’a motivée à faire quelque chose qui me plaisait. Elle m’a apporté cette mentalité et pouvoir à mon tour apporter cet état esprit dans l’innovation est très important pour moi. »

Lenna Chemoul Darmon, consultante Meritis et ingénieure en accompagnement à la transformation digitale chez L’Oréal