Développement applicatif

Qu’est-ce que le métavers : comment ça marche ? Partie 2

Publié le 21/10/2022 Par Christophe El Harake

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le métavers sans jamais oser le demander…  se trouve dans la  2e partie de notre article consacré au metaverse. 👇

🚩 Découvrez la 1er partie de l’article si vous ne l’avez pas encore lu.

Au début des années 2000, alors qu’internet s’installait peu à peu dans le quotidien de la population, une partie de la communauté Tech a commencé à imaginer ce que serait le futur de l’internet, appelé aujourd’hui le « métavers » (ou metaverse en anglais). Une technologie qui révolutionnerait et regrouperait non seulement le monde numérique, mais aussi une grande partie du monde physique. S’il reste difficile à l’heure actuelle de donner une vision complète du métavers, celle-ci tend néanmoins à se dessiner davantage et, bien qu’elle semble encore fantaisiste, à devenir de plus en plus réaliste. Alors concrètement, comment fonctionne ce métavers ? C’est tout l’objet de cette 2e partie de notre série consacrée au métavers.
Découvrez la 1er partie ici

Retrouvez le format « Draw my expertise » pour tout savoir sur le Métavers en moins de 3 min ! 👉🏻

Le métavers est devenu le tout nouvel objectif sur le long terme de nombreux géants du web dans le monde. Le meilleur exemple reste certainement le changement de nom du groupe Facebook en Meta lors du Facebook Connect 2021, sans oublier l’acquisition de nombreuses entreprises spécialisées en réalité augmentée (AR) et en réalité virtuelle (VR).

Si l’on peut penser que le métavers est le fruit de la folle ambition des grands groupes technologiques, certains y voient déjà la prochaine évolution de l’internet.

Comment le métavers fonctionne-t-il ?

Son fonctionnement est assez simple à comprendre. En effet, il n’existe pas un seul métavers mais une multitude. Chaque monde virtuel correspond à une activité donnée. Par exemple, si vous souhaitez jouer au football, vous intégrerez un métavers qui vous permettra d’y jouer.

Si vous souhaitez rejoindre un autre événement, vous choisirez le métavers auquel vous voulez participer à un moment donné, et vous expérimenterez cet univers-là spécifiquement.

 À quoi sert le métavers ?

L’aspect du métavers choisi dépend de son créateur. L’entreprise Facebook n’est pas la seule à s’intéresser de près à cet univers. De nombreuses autres entreprises ont déjà manifesté leur intérêt à commencer par Microsoft, acteur majeur de la Tech, qui, à travers son projet Mesh, tente de créer son propre métavers.

Objectif : démocratiser l’usage d’hologrammes dans la vie professionnelle de tous les jours. En d’autres termes, les utilisateurs seront en mesure de projeter leur moi holographique auprès d’autres utilisateurs.

Le métavers d’entreprise
Le métavers d’entreprise

Ainsi, le métavers permettra aux utilisateurs de communiquer, d’échanger et de partager du contenu dans un environnement virtuel partagé, accessible via internet. Ceux-ci auront également la possibilité de modifier à volonté leur avatar numérique en 3D.

Pourquoi le métavers est-il important ?

Du changement de nom de Facebook en Meta à la transformation de Square en Block, en passant par la métamorphose du Staples Center en Crypto.com Arena, les chefs d’entreprise de tous les secteurs se préparent à la nouvelle ère numérique annoncée par le métavers.

Une révolution portant avec elle la promesse de générer des milliards de dollars de valeur durant les prochaines années. En ce sens, le métavers s’impose comme la nouvelle porte d’entrée de la plupart des expériences numériques et physiques, et la prochaine grande plateforme de travail.

Les nouveaux services liés au monde virtuel

En se positionnant comme la nouvelle version d’internet avec des capacités illimitées, les retombées économiques liées au métavers devraient s’avérer encore plus importantes. En conséquence, la technologie devrait alors offrir le même type d’opportunités qu’internet à sa création, et de nouvelles entreprises et de nouveaux produits et services devraient voir le jour dans le but de mieux gérer cet univers.

Traitement des paiements, vérification de l’identité, recrutement de profils experts, marketing, création de contenus, sécurité renforcée, etc. Autant d’évolutions susceptibles de bouleverser le marché et d’amener de nombreuses entreprises aujourd’hui leaders à ne plus l’être dans les années à venir.

Comment le métavers peut-il affecter les relations ?

Au-delà des services associés, ce méta-univers est important parce qu’il va créer des liens sociaux significatifs entre les utilisateurs et ce, quelle que soit leur localisation.

Pendant la pandémie, l’emplacement physique dictait notre mode de vie. La plupart des personnes ont été contraintes de vivre près de leur lieu de travail, ce qui signifie qu’elles voyaient rarement leurs amis et leurs familles. Pour beaucoup, le lieu de résidence fut un obstacle à toute opportunité.

Le métavers apporte une solution à ce problème en facilitant les connexions humaines. Dans un bureau virtuel, les utilisateurs auront la possibilité de travailler aux côtés de leurs amis et collaborateurs, et d’engager des conversations tout au long de la journée.

Rencontre entre amis dans le métavers
Rencontre entre amis dans le métavers

Les utilisateurs auront également la capacité à regarder des films dans un cinéma virtuel, à apprécier l’art dans un musée ou à se promener dans un parc. Ils pourront même assister à un cours sur la construction des pyramides à l’autre bout du monde et les visiter en Égypte.

Le métavers permettra aux utilisateurs d’accéder à de nombreuses opportunités, car les possibilités de travail et de formation dans cet univers seront ouvertes à tous. Nous y verrons la création de nouvelles communautés et de nouvelles innovations. En effet, le métavers permettra de rassembler des personnes mais aussi des idées et des intérêts divers et variés qui ne pouvaient pas se rencontrer auparavant.

Quelles entreprises investissent dans le métavers ?

1.      Meta (ex-Facebook) : Metaverse Facebook, c’est quoi ?

Meta est très optimiste concernant son futur méta-univers après avoir engagé 10 000 nouveaux « métamates » en vue de construire sa réalité virtuelle. Le coût initial du passage à la réalité virtuelle est de 50 millions de dollars. Selon les estimations, 15 années seront nécessaires avant que les fruits du travail accompli ne se manifestent.

Meta a également investi jusqu’à 10 milliards de dollars dans l’acquisition de technologies de réalité virtuelle et prévoit d’investir également dans les technologies de réalité augmentée pour développer ses capacités dans le monde virtuel. L’acquisition d’Oculus a ainsi permis au groupe d’accélérer ses projets de développement du métavers.

2.      Microsoft et l’holoportation

Microsoft est sans aucun doute l’une des entreprises les plus innovantes et les plus en avance dans le développement du métavers. Le géant du web a conclu un accord pour racheter Activision Blizzard afin de développer de nouvelles capacités et d’entrer éventuellement dans l’écosystème du métavers.

Microsoft travaille également sur sa technologie Holoportation, c’est-à-dire la communication par hologramme. L’holoportation est un nouveau type de technologie de capture 3D qui permet de reconstruire, compresser et transmettre des modèles 3D de personnes en haute qualité, partout dans le monde en temps réel.

Cette technologie permet à quelqu’un d’entrer dans la réalité virtuelle en tant que personne plutôt que de créer un avatar. Vous vous téléporterez dans le monde virtuel en tant que version photoréaliste de vous-même.

3.      NVIDIA et son méta-univers Omniverse

Dans une interview accordée au magazine TIME, son CEO, Jensen Huang, évoque le projet de cloner numériquement notre monde. Dans cette interview, il prédit également comment l’IA va révolutionner toutes les industries.

NVIDIA souhaite transformer les médias et le divertissement en proposant Omniverse. Cette innovation est un métavers destiné spécifiquement à la collaboration et à la conception. Il opère par le biais des jumeaux numériques qui reflètent une image fidèle de la réalité. Avec NVIDIA Omniverse, les flux de travail 3D devraient profondément changer, et ce dans tout type d’entreprises.

D’après NVIDIA, la plateforme permet aux créateurs de concevoir et de modifier du contenu tout en collaborant au sein d’une grande variété d’applications avec des résultats en temps réel.

4.      NIKE et son magasin virtuel dans Roblox

Nike a débuté son expansion dans le métavers après avoir racheté le studio de conception numérique de sneakers RTFKT, fondé en 2020. Ce studio crée essentiellement des baskets virtuelles, et Nike a sauté sur l’occasion pour poser un pied dans l’univers du métavers. 

L’équipementier sportif possède également un magasin virtuel dans le métavers de Roblox, appelé Nikeland, qui a déjà attiré plus de 7 millions de personnes de plus de 200 pays. Ils vendent actuellement leurs baskets virtuelles de marque Nike pour plus de 100 000 dollars et lanceront très probablement une gamme de vêtements dans un avenir proche.

Quel est l’avenir du métavers ?

Sur la base des paragraphes précédents, nous pouvons affirmer que l’arrivée du métavers dans notre vie n’est qu’une question de temps. Tim Sweeney, fondateur d’Epic Games, a été interrogé sur le plateau de la célèbre chaîne américaine sur ce qu’il pensait de l’avenir du métavers. Sa réponse fut la suivante :

« Je pense qu’il faudra une décennie ou plus pour vraiment arriver au point final, mais je pense que c’est en train de se produire. »

Et de déclarer également lors de cette même interview : « Le métavers ne sera pas créé par une seule entreprise. Il sera créé par des millions de développeurs qui construiront chacun leur partie. »

En d’autres termes, le métavers est toujours en cours de construction, brique par brique, graine par graine, et chacun pourra apporter sa pierre à l’édifice.

Conclusion

Vous l’aurez compris, lorsque l’on parle de métavers, il ne s’agit pas de réalité virtuelle, d’interactions 3D, de casque VR ni de jeux vidéo, bien que ces notions soient susceptibles d’en faire partie. Le métavers est une nouvelle version d’internet, également appelée web3 ou web 3.0, qui améliore la manière dont les gens interagissent entre eux et les espaces qu’ils créent.

Il s’agit d’un univers virtuel qui donne un sens à l’emplacement géographique et relie les utilisateurs. Bien que le métavers n’en soit qu’à ses débuts, il ne s’agit pas d’un simple buzzword, ou de folle ambition des grands groupes technologiques, mais d’une réalité.

Sources :

Vos commentaires

  1. Par Florent R., le 26 Oct 2022

    Les MMORPG implémentent déjà leur propre métavers depuis des années avec des mondes virtuels dotés de leur propre économie, plateformes et activités sociales et un engagement beaucoup plus fort. Parler d’innovation pionnière est donc assez paradoxal.

    Par ailleurs, à un moment, et alors qu’on parle de réduire l’impact environnemental de nos activités et que le numérique occupe une part croissante de la consommation d’énergie, on peut s’interroger sur la pertinence de se lancer dans des projets de métavers qui vont nécessairement accroître de façon significative les volumes de données transitant sur les réseaux et faire peser une pression sur l’évolution des terminaux (donc obsolescence plus rapide, donc nécessité d’en fabriquer de nouveaux plus rapidement dans un contexte de tension dans le secteur de l’approvisionnement en terres rares et semi-conducteurs).

    Enfin, l’émergence des métavers questionne la cohésion sociale, où la fracture numérique est déjà très présente et tient à distance toute une partie de la population, que ce soit pour des raisons financières, géographiques (encore beaucoup de déserts numériques en France où même l’accès à une connexion 4G ou ADSL de qualité est difficile) ou par manque de connaissances (on observe déjà un décrochage où une bonne partie du chômage longue durée vient notamment d’un déficit de formation aux outils numériques indispensables pour trouver un emploi aujourd’hui.

    Dans ces conditions, dur de croire qu’une diffusion à grande échelle des métavers soit possible, et encore moins souhaitable…

  2. Par Matthieu Vergne, le 12 Nov 2022

    Il me reste quand même difficile de voir le metavers comme autre chose qu’un buzzword.

    D’une part, on parle de beaucoup de choses abstraites sans rentrer dans le concret (ce qu’il faut comme matériel/logiciel pour y participer), alors que c’est le concret qui nous montre où on en est actuellement, ce qui avance/bloque, et où on peut estimer se trouver dans 10 ans (probablement pas avec des casques de VR/AR sur la tête dans la rue). Cet excès d’abstraction/manque de concret n’aide pas à sortir le metavers d’une simple idée marketing. Exemple typique : la première section de l’article se titre sur le fonctionnement du metavers… Son contenu ne m’aura rien appris à ce sujet.

    D’autre part, on joue sur cette abstraction pour y mettre un peu tout et n’importe quoi. Voire des besoins inexistants. Quand je lis par exemple « le métavers permettra de rassembler des personnes mais aussi des idées et des intérêts divers et variés qui ne pouvaient pas se rencontrer auparavant »… N’est-ce pas ce que font les réseaux sociaux numériques depuis leurs débuts ? C’est même une des propriétés de base de l’internet dès lors que celui-ci est déployé partout. Rien de nouveau sous le soleil, donc. Aujourd’hui tout un chacun peut créer sa chaîne Youtube, son serveur Discord ou Mastodon, pour rassembler des gens de tous horizons. Si on me dit que c’est une partie du metavers, alors cela n’a rien d’une révolution. Est-ce juste un mot marketing qu’on met sur des technologies existantes pour lui donner un semblant de corps et sur de nouvelles technos pour leur donner un semblant d’innovation ? S’il s’agit juste d’adapter les pratiques, qu’en tire la société ? Quelle différence avec un MMORPG, un Second Life, un Pokemon Go ou même un Discord ? Quelle valeur ajoutée ?

    Bref, je vois beaucoup d’annonces (des articles rédigés au futur) mais j’attends encore de voir ce qu’il en est concrètement. Dans ma vie de tous les jours je ne le vois nulle part, et quand je lis des choses dessus je me demande toujours ce que c’est après lecture. Donc il me semble plus s’agir d’un buzzword, alimenté par des romans/jeux/séries populaires, que d’une réalité.

Publier un commentaire

Auteur

Christophe El Harake

Titulaire d'un Master 2 en Finance de marché à l'Université Paris Dauphine, Christophe est passionné par les marchés financiers. Son objectif ? Rendre la finance accessible à tous ceux qui s’y intéressent, qu’ils disposent ou non de connaissances préalables, et favoriser l’éducation financière des individus.