Finance

Cryptomonnaies : le bitcoin peut-il remplacer l’or ?

Publié le 04/05/2021 Par Christophe El Harake

Les partisans du bitcoin considèrent cette monnaie virtuelle comme une sorte d’or numérique qui, à terme, peut se substituer à l’or en tant que valeur refuge…

Au cours des trois dernières semaines, le bitcoin a battu tous les records. À l’heure où nous écrivons cet article, « la plus célèbre des cryptomonnaies » s’échangeait à 56 944,20 dollars. Nombreux sont ceux qui le voient grimper encore plus haut alors que d’autres prédisent sa chute.

Les sites e-commerce commencent petit à petit à l’accepter comme moyen de paiement là où les banques le détestent. Alors pourquoi cet engouement autour des cryptomonnaies ? Le bitcoin est-il réellement un actif financier ou un simple objet de spéculation ? Peut-il devenir un jour une valeur refuge et remplacer l’or ? Autant de questions auxquelles nous tenterons de répondre dans cet article.

Avec l’action Tesla, le bitcoin aura été l’un des grands vainqueurs de l’année 2020. Durant les dix premiers mois de l’année, la monnaie virtuelle a été relativement stable et a connu une croissance exponentielle, ce qui lui a permis de gagner près de 400 % en trois mois.

Le 18 janvier, sa capitalisation boursière a ainsi atteint 685 milliards de dollars, dépassant celle de Nvidia, l’un des fabricants de cartes graphiques les plus connus au monde, ou même le PIB de la Belgique. Quel emballement autour d’une simple monnaie numérique qui est encore loin d’être acceptée universellement comme moyen de paiement !

C’est sa demande qui détermine son prix et celle-ci est récente. Par exemple, les onze premiers jours de janvier, la célèbre société de courtage multi-actif eToro aurait ouvert 380 000 nouveaux comptes. Cela montre que les investisseurs particuliers, souvent jeunes, souhaitent profiter de ce marché ouvert 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 afin d’engranger d’importants gains. Même les hedge funds et family offices se lancent dans l’aventure en achetant des bitcoins pour diversifier leurs portefeuilles d’investissement.

Comment expliquer cette hausse du bitcoin ?

Comment expliquer une telle effervescence ? Quels sont les facteurs qui ont fait bondir la célèbre devise électronique en si peu de temps ?

Tout d’abord, il faut savoir que cette monnaie se fait de plus en plus rare. Ces derniers mois, bien que le volume des échanges puisse atteindre 50 milliards de dollars, la demande a largement excédé l’offre. Or, comme décrite par son créateur Satoshi Nakamoto, la quantité totale de bitcoins est plafonnée à 21 millions d’unités. Actuellement, 18 832 millions de bitcoins ont été minés. En d’autres termes, c’est la rareté du bitcoin qui fait son prix.

Mais le marché des cryptomonnaies a également été favorisé par un autre phénomène. En effet, au-delà de l’arrivée dans l’arène de plusieurs poids lourds – dont certains se connaissent et sont susceptibles de peser sur les cours –, le cours du bitcoin a vécu une certaine phase de découverte. Dépassant le record établi fin 2017, le bitcoin est donc toujours en « découverte » de prix. Autrement dit, le prix se met à monter ou à descendre tout seul, sans aucune raison particulière.

Ainsi, l’arrivée massive de petits investisseurs sur les différentes plateformes de cryptomonnaies mais aussi sur des plateformes de trading comme Robinhood ou Revolut a joué un rôle majeur dans l’exploration de cette phase de découverte.


Enfin, cette monnaie numérique offre une protection contre les fluctuations du dollar et les risques d’inflation.

graphique bitcoin / USD

Graphique BTC/USD[1]

Le bitcoin, nouvelle valeur refuge ?

Ainsi, la cryptomonnaie a récemment fait l’objet d’un intérêt croissant de la part de grandes entreprises comme des particuliers. Avant de continuer cette analyse, il est important de définir cette notion de valeur refuge. Il s’agit d’une valeur permettant un investissement sécurisé en cas de crise ou de dépression, comme l’or, l’immobilier ou la terre[2].

Avantages et inconvénients de l’or

Les partisans du bitcoin considèrent cette monnaie virtuelle comme une sorte d’or numérique qui, à terme, peut se substituer à l’or en tant que valeur refuge. Comme pour les diamants, l’art, l’or et le dollar américain, le bitcoin a une valeur monétaire et ne génère pas de flux de trésorerie.

Cependant, l’or présente de nombreux inconvénients :

  • Difficile à transporter et cher à stocker.
  • Peut être confisqué à tout moment.
  • Pas divisible en cas d’urgence.

En étant immatériel, divisible, facilement transférable et stockable dans un portefeuille digital, le bitcoin répond à un vrai besoin et s’oppose donc à l’or. De plus, les possesseurs de bitcoins ne sont pas indentifiables. Les comptes anonymes mais les transactions sont transparentes et vérifiables. Enfin, il ne dépend d’aucune autorité publique ou gouvernementale.

Les limites du bitcoin

Cette cryptomonnaie possède évidemment quelques limites. La conversion des bitcoins en monnaies traditionnelles est assez compliquée. En effet, il faut trouver un acheteur souhaitant acquérir les bitcoins au prix demandé. De ce fait, en achetant des bitcoins, il n’est pas garanti de pouvoir retrouver la somme d’argent initialement investie.

Ce n’est qu’une monnaie digitale, immatérielle, un simple fichier informatique. En d’autres termes, sa valeur ne repose sur rien. À l’inverse, la valeur d’une devise comme l’euro ou le dollar dépend de nombreux éléments tangibles comme la garantie de l’État, l’assurance d’être acceptée comme moyen de paiement et l’adhésion générale de la population. Mais surtout, le bitcoin n’est pas reconnu par les banques centrales, ne s’échange pas aux guichets des banques et n’est pas accepté par l’immense majorité des commerces.

Découvrez aussi mon article sur l’impact du covid 19 sur les crypto-monnaies.

Conclusion

Ainsi, le potentiel d’augmentation du bitcoin à long terme est considérable et fondamentalement lié à la croissance de son utilisation. Plus il y aura de demandes, plus le bitcoin sera rare et plus son cours sera élevé. De plus en plus de personnes s’y intéressent et pensent que le bitcoin est un actif à part entière. Mais pour que ce dernier remplace l’or, il doit développer son réseau, devenir de plus en plus attractif et accepté par la régulation. En sera-t-il capable ? Seul le temps nous le dira…

Sources :

[1] Source : TradingView
https://fr.tradingview.com/symbols/BTCUSD/

[2] Source : https://www.bdor.fr/infos-or-investissement/valeur-refuge

Pas encore de commentaires

Publier un commentaire

Auteur

Christophe El Harake

Titulaire d'un Master 2 en Finance de marché à l'Université Paris Dauphine, Christophe est passionné par les marchés financiers. Son objectif ? Rendre la finance accessible à tous ceux qui s’y intéressent, qu’ils disposent ou non de connaissances préalables, et favoriser l’éducation financière des individus.

adipiscing Aenean Donec libero commodo Praesent elit. neque. risus ultricies