Usine Nouvelle : gagner des courses au large grâce au projet Bateau Qui Vole

Publié le 01/11/2021 Par Meriteam

A l’occasion du départ de la Transat Jacques Vabre, l’Usine Nouvelle revient sur les ambitions du skipper Sébastien Rogues et du projet Bateau Qui Vole.

  • Piloté par Loïc Veyssière, le projet Bateau Qui Vole consiste à utiliser la Big Data et le machine learning comme leviers de performance.
  • L’Usine Nouvelle rapporte que « en un an et demi, grâce aux 30 capteurs qui équipaient déjà le bateau, 500 Go de données sur le pilotage, l’angle et la force du vent, ou encore l’état de la mer ont été récoltées par l’équipe de Meritis ».

« Sébastien Rogues compte sur l’intelligence artificielle pour réaliser la course parfaite. Il est convaincu que le digital est le prochain levier de performance de la course au large pour passer d’une navigation de réaction à une navigation d’anticipation. »

Olivier Cognasse, Doper le trimaran Primonial, Usine Nouvelle, Novembre 2021

La prise au vent, la vitesse du bateau, la hauteur de la houle, les polaires, les foils … La récolte de ces données en continue permet un accompagnement technique personnalisé à Sébastien Rogues. A suivre en conditions réelles lors de la prochaine Route du Rhum en novembre 2022.