Voiles et Voiliers : exploiter les données à bord du projet Bateau Qui Vole

Publié le 18/10/2021 Par Meriteam

À l’approche de la 15e édition de la Transat Jaques Vabre, le journal spécialisé Voiles et Voiliers examine à la loupe notre projet Bateau Qui Vole.

  • Comment l’exploitation des données permet-elle l’optimisation de la performance du skippeur Sébastien Rogues ? Grâce au traitement des données, à l’intelligence artificielle et au Machine Learning, la navigation de réaction devient une navigation d’anticipation !
  • L’objectif du projet Bateau Qui Vole? Faire du digital le prochain grand levier de performance de la voile.

« Je suis convaincu que l’on peut gagner 10% de performance. […] Il faut faire tout le travail que nous sommes en train de faire, soit une bonne collecte des données, une bonne gestion des datas, une bonne connexion entre un serveur et le bateau. J’ai eu la chance de côtoyer des scientifiques qui m’ont fait comprendre ce que ça pouvait apporter à la course au large et je suis sûr des opportunités que cela peut ouvrir. »

Sébastien Rogue dans « L’intelligence artificielle à bord d’un trimaran de la Transat Jacques Vabre : comment ça marche ? » – Didier RAVON