Dans le cadre de la mise en place de la nouvelle Réglementation de Bâle, trois piliers de cette réglementation vont être mis en place dans les institutions financières à compter du 1 Janvier 2022.
  • La prise en compte du risque de Crédit
  • La prise en compte du risque opérationnel par la SMA (Standard Measured Approach)
  • La prise en compte du risque de marché incarné par FRTB

Présentation de l’approche standard

FRTB se compose à son tour de 3 piliers :

  • La révision de la frontière entre le trading book et le Banking book
  • La revue de l’approche par les méthodes internes
  • La réforme de l’approche par les méthodes standards

Nous allons aborder dans cet article les différents éléments associés à l’approche par l’approche standard.
Elle doit être mise en place pour tous les trading desks. En effet, le régulateur précise qu’en cas de franchissement du seuil calculé par la méthode des modèles internes l’établissement financier devra immédiatement passer à la méthode standard (fall back method).

L’approche standard pour évaluer le risque de marché est l’agrégation de trois éléments :

  • La méthode basée sur les sensibilités (SBM)
  • Le capital pour risque de défaut (DRC)
  • Le capital pour les produits non linéaires

La méthode basée sur les sensibilités (SBM)

La méthode basée sur les sensibilités consiste à prendre en considération trois éléments :

  • Le delta est la sensibilité d’une position à un mouvement unitaire du sous-jacent.
  • Le gamma (ou courbure) est la sensibilité associée à une variation quadratique du sous-jacent Le gamma prend en compte la convexité du pnl d’une position ou d’un payoff.
  • Le véga qui est la sensibilité à d’une position à une variation unitaire de la volatilité implicite qui mesure l’anticipation de la volatilité réalisée.

Dans le cadre de l’approche standard ou par les sensibilités on distingue plusieurs classes d’actifs :

  • Les taux d’intérêt (General Interest Rate Risk),
  • Le spread de crédit pour les actifs non titrisables (Credit Spread Risk),
  • Le spread de crédit pour les actifs titrisables,
  • Le spread de crédit pour les actifs titrisables de corrélation,
  • Le change (FX risk),
  • Les action (Equity Risk),
  • Les matières premières (Commodity Risk).

Pour chacune des classes d’actifs la banque devra calculer les sensibilités de chaque trade et les agréger au niveau du trading book.

Le capital pour risque de défaut (DRC)

Le capital pour risque de défaut consiste à prendre en compte 3 éléments :

  • Le capital pour risque de défaut de produits non titrisés,
  • Le capital pour risque de défaut de produits titrisés,
  • Le capital pour risque de défaut de produits titrisés sur les produits de corrélation.

Plusieurs étapes sont nécessaires pour déterminer le capital pour risque de défaut :
La première étape consiste à calculer le montant des pertes lorsque qu’une contrepartie fait défaut (JTD). La deuxième étape consiste à calculer le montant net des positions longues et courtes pour chaque débiteur. Il convient ensuite d’actualiser le montant des positions courtes sur cette contrepartie à l’aide du ratio de bénéfice de la couverture.

Le capital pour les produits non linéaires (Residual Risk Add on)

Le Risque résiduel est le risque qui subsiste lorsqu’on a déjà éliminé le risque de défaut et le risque de marché. Le capital pour risque résiduel pour les produits non linéaires se décompose en deux éléments.

    1. 1. Le capital nécessaire pour couvrir les actifs avec des sous-jacents de type exotique :

    2. Le risque météorologique,
    3. Le risque de catastrophe naturelle,
    4. Le risque de volatilité réalisée future.
    1. 2. Les autres risques résiduels :

    2. Le risque de décalage : variation importante du Véga pour un mouvement unitaire du sous-jacent,
    3. Le risque de corrélation : risque de variation important du coefficient de corrélation pour évaluer la valeur d’un produit multi sous-jacents,
    4. Le risque de comportement : risque de remboursement anticipé des prêts immobiliers.

On fera ensuite la somme arithmétique des montants notionnels des deals de chaque catégorie que l’on multipliera par un coefficient :

  • 1% pour les sous-jacents exotiques,
  • 0.1% pour les autres risques résiduels.

Lexique :
Risque de Crédit
Risque opérationnel
Risque de marché
FRTB
Volatilité implicite
Le spread de crédit
Actifs titrisables

Laisser un commentaire

MERITIS ICI. ET LÀ.

Carte Meritis

Meritis Finance

5 – 7, rue d’Athènes
75009 Paris

+33 (0) 1 86 95 55 00

contact@meritis.fr

Meritis PACA

Les Algorithmes – Aristote B
2000 Route des Lucioles
06901  Sophia Antipolis Cedex

+33 (0) 4 22 46 31 00

contact@meritis-paca.fr

Europarc de Pichaury – Bâtiment B5
13290 Aix-en-Provence

+33 (0) 4 22 46 31 00

contact@meritis-paca.fr

Meritis Technologies

5 – 7, rue d’Athènes
75009 Paris

contact@meritis-technologies.fr

+33 (0) 1 86 95 55 00


Contactez-nous

Pour connaître et exercer vos droits, concernant l'utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter la page sur notre politique de confidentialité.