Mon premier meetup Software Craftsmanship

Meritis continue son ouverture vers l’extérieur. Le groupe a accueilli son premier meetup, ces rencontres organisées par des communautés se réunissant autour de sujets qui les passionnent, le 26 juin dans ses locaux rue d’Athènes. La première communauté à avoir répondu présente sont les Software Crafts(wo)manship Paris. Petit retour d’expérience et interview des organisateurs de cet événement original tant sur la forme que sur le fond. Et qui plus est, une grande première pour moi.

Quésaco le Crafts(wo)manship

Plus qu’une méthodologie le Craftsmanship est une philosophie dont les principes sont listés dans un manifeste avec des valeurs comme la qualité, la communauté, la création de valeur et la collaboration. Mais c’est peut-être Stéphane Bagnier et Xavier Detant qui le résument le mieux :

“Le craftsmanship, c’est pour nous le fait de comprendre qu’en tant que développeur on doit continuellement apprendre de nouveaux gestes. On apprend tout au long de sa vie comment progresser. Un certain nombre de concepts sont constants avec des métacognitions qui te donnent la vision des langages et méthodes utilisées.”

Une forme originale et très intéressante

Comme pour Meritis, ce meetup était une grande première pour moi. 40 participants étaient présents, essentiellement des personnes externes à Meritis. L’organisation et la structure des débats proposés par l’équipe sont basées sur deux principes clés : la collaboration et la participation du public. Xavier et Stéphane, les organisateurs et animateurs de la soirée, ont introduit le meeting en nous expliquant le programme de la soirée. Ensuite, deux défis nous ont été proposés :

  • Le mot Nitescence, inconnu du public et qui signifie “lueur”, devait être placé par les participants et orateurs lors de leurs interventions.
  • Le mot “Test” était lui interdit ! Compliqué quand on parle de craftsmanship.

Stéphane et Xavier, s’appuient sur cette forme pour animer leurs meetups depuis quelques années :

“Nous participons et co-animons les meetups Crafts(wo)manship depuis trois ans. Nous faisons sensiblement évoluer le contenant, mais le format est très stable. Le contenu lui est très dynamique et change à chaque session. Les sujets qui reviennent le plus souvent sont : qu’est-ce que le craftsmanship, comment gérer le code legacy et comment organiser son code autour des tests ? On sort très rarement nos ordinateurs !”

Phase 1 : Un pour tous, tous pour un

Un premier temps de parole a été donné à tous. Chacun pouvait donc parler d’un projet, d’une idée, d’un problème, d’une technologie. Durant cet échange les participants ont pu découvrir :

  • Des projets de logiciels par des concepteurs ou futurs concepteurs désireux d’apprendre du groupe,
  • L’histoire du Cargo Cult et le parallèle avec la mise en place de méthodologie sans vraiment comprendre leurs mécanismes,
  • Enfin, le projet de création d’une confédération de développeurs, sorte d’ordre qui pourrait réunir les plus passionnés d’entre nous autour d’une charte déontologique.

Phase 2 : Sujet et démocratie

La seconde phase était dédiée à la proposition de sujets pour les ateliers en groupe. Une dizaine de propositions ont été faites. Les deux projets ayant remporté le vote étaient très différents :

  • Échange avec un innov’acteur, docteur en mécanique des fluides, souhaitant créer un environnement de développement dédié aux chercheurs,
  • Un use case sur le code legacy avec code monolithe et complexité accidentelle.

Nous nous sommes répartis en deux groupes avec la possibilité de changer de groupe à notre convenance. J’ai pour ma part choisi d’aller dans le premier groupe pour l’intrigue de l’objet.

 

"

Phase 3 : Thérapie de projet

Le thème traité par le groupe auquel je participais était proposé par un docteur en mécanique des fluides. Son ambition : proposer aux chercheurs physiciens un outil de développement spécifique. Il a exposé son projet et expliqué en détail quelles étaient ses principales interrogations :

  • Quels choix technologiques faire: API, frameworks graphiques, librairies à utiliser ?
  • Quels business models choisir : Application desktop ou abonnement cloud ? Open Source ou propriétaire ?
  • Nos autres conseils ?

Pour répondre à ces questions, Stéphane nous a proposé une organisation en deux étapes :

1. Tour de table pendant lequel chacun demande des précisions au porteur de projet en posant une ou plusieurs questions.
2. Tour de table pendant lequel chacun se place en conseiller avec un “moi si j’étais toi je ferais…”

Cet exercice, très prolifique, a permis au porteur de projet de constater qu’il avait pas mal à faire dans un marché où des initiatives similaires ont été développées. J’ai été étonné par cette méthodologie qui permet à chacun de proposer des pistes d’actions et de confronter un futur entrepreneur aux points de vues très différents des participants. En somme cela permet de :

1. Voir les avis qui convergent et donc avoir une liste prioritaire à traiter,
2. Identifier les points à clarifier d’un sujet complexe à expliquer.

Ce que l’on comprend à travers cet exercice, c’est qu’il est en phase avec la philosophie des organisateurs :

“Il y a une idée que dans l’apprentissage des langages de programmation on apprend beaucoup de choses lors de sa formation. Sauf qu’on est formaté et qu’on se repose sur ses acquis. Ensuite il est plus difficile de comprendre que l’on doit avoir un apprentissage constant. Pour les développeurs, les paradigmes sont équivalents mais les véritables gestes, les savoir-faire, sont, eux, en perpétuelle évolution.”

Phase 4 : This is the end

Le dernier temps a été dédié à l’analyse du travail des deux groupes avec un feedback des personnes ayant initié les sujets.
Le deuxième groupe avait travaillé sur la méthodologie à appliquer pour le refactoring d’une application contenant beaucoup de code legacy… dans une équipe sans grande motivation et avec un management réfractaire au changement : vaste programme !
Des techniques et outils comme l’impact mapping la mise en place de continous integration mais aussi du change management ont été proposés. Le point marquant de ce deuxième groupe était la bienveillance des participants. Ils ont tous apporté leur soutien à ce team leader dans sa quête pour la conduite d’un réel challenge !

 

Alors c’était comment ce meetup ?

J’ai vécu cette soirée avec beaucoup de plaisir et j’ai été agréablement surpris par le format et l’implication des participants. Les organisateurs ont su créer un espace d’échange où chacun était libre de parler et de faire part de son point de vue.
L’animation, orchestrée par Stéphane et Xavier, était bienveillante et non dénuée d’humour. Elle a surtout permis à tous de participer. A titre personnel je n’avais jamais vécu ce type d’expérience où le spectateur est au cœur du dispositif et devient donc le conférencier. Je trouve le principe excellent et je suis suffisamment convaincu pour souhaiter participer aux prochains événements !
En les interviewant à l’issue du meetup, j’ai clairement constaté que c’était leur mindset :

“Au final ce que nous proposons c’est de l’éducation populaire, tout ce que l’on fait c’est de faciliter la rencontre entre des personnes qui ont envie d’apprendre des autres. Chacun partage sa brique de savoir. Chacun part avec la brique de savoir des autres, sans vol. Ce qui nous importe c’est d’organiser cet échange et que chacun puisse y participer. Être craftman c’est prendre conscience qu’on ne sait pas tout et qu’on est en perpétuel apprentissage. C’est accepter, assumer et embrasser cette philosophie.”

Remerciements

Merci à Stéphane Bagnier et Xavier Detant qui ont animé avec brio ce meetup et qui ont accepté de répondre à une interview terrasse !

Laisser un commentaire

MERITIS ICI. ET LÀ.

Carte Meritis

Meritis Paris

5 – 7, rue d’Athènes
75009 Paris

+33 (0) 1 86 95 55 00

contact@meritis.fr

Meritis Sophia Antipolis

Les Algorithmes – Aristote B
2000 Route des Lucioles
06901 Sophia Antipolis Cedex

+33 (0) 4 22 46 31 00

contact@meritis-paca.fr

Meritis Aix-en-Provence

240 Rue Paul Langevin
13290 Aix-en-Provence

+33 (0) 4 22 46 31 00

contact@meritis-paca.fr

Meritis Nantes

Immeuble Skyline
22 mail Pablo Picasso
44000 Nantes

contact@meritis-technologies.fr

+33 (0)2 85 67 07 00

Meritis Montpellier

1095 Rue Henri Becquerel
34000 Montpellier

+33 (0) 1 86 95 55 22

contact@meritis.fr


Contactez-nous

Pour connaître et exercer vos droits, concernant l'utilisation des données collectées par ce formulaire, veuillez consulter la page sur notre politique de confidentialité.